Retour à La saison

Dakhabrakha

Dakhabrakha à Armentières, c’est un peu comme si le Vivat devenait l’ambassade (musicale) d’Ukraine pour un soir ! Habitué des tournées internationales, le groupe propose un bouillant mélange de musique traditionnelle, de transe et de sonorités actuelles entre polyphonies vertigineuses, techno acoustique et hip‑hop en chapka. Un quartet à la présence scénique quasi irréelle, qui fait voler en éclats nos repères culturels. Leur recette magique ? Lena, Irina, Nina et Marko ont glané des histoires musicales dans des villages reculés, mêlées ensuite à des compositions envoûtantes et sans frontières. Un vrai choc, loin des images d’Epinaloskov.


L'hallu totale, la sensation d'avoir trouvé une musique tradi-moderne, à la fois ancestrale et neuve, tribale et hors du temps. Les Inrocks