résidence Aina main

Aina Alegre

C'est passé !

Résidence de recherche à la Maison des Artistes du 23 au 28 janv

Constructions humaines à plusieurs étages, tradition spectaculaire et festive dans certaines villes de la Méditerranée, les « Castells » sont de véritables architectures vivantes. S’inspirant de l’image symbolique qu’elles proposent, le projet Le jour de la bête imagine et interroge la façon dont on « fait lieu ». Comment inventer des « lieux autres » qui ne peuvent pas être construits par la parole, mais plutôt par les corps des gens ? La chorégraphe imagine une sorte de polyphonie des corps jouissive et communicative constituée d’une communauté de gestes.