Claudia Triozzi

La chorégraphe italienne travaillera à la Maison des Artistes au 5e volet de son projet Pour une thèse vivante, né en réaction aux accords européens de Bologne (qui a introduit l’écriture obligatoire d’un mémoire dans les écoles d’art). Intitulé Un CCN en terre et en paille, le volet interroge notamment la construction de son habitat et l’invention de son mode de vie et de travail.